Osaka 2028, un projet d’identité graphique pour de nouveaux jeux olympiques

Il y a quelques mois, j’ai participé à un concours de design graphique avec pour objectif de créer l’identité visuelle de futurs jeux olympiques. La date et la ville étaient au choix, rendant le challenge encore plus attirant par les possibilités qu’il nous offrait.

Les choix fondamentaux

Osaka est une ville japonaise réputée pour être très agréable à vivre et d’une propreté sans égale dans le monde. C’était pour moi un choix logique de prendre cette ville pour avancer dans le concours.

Le choix de l’année est lui plus pragmatique. Il était plus cohérent et accessible de faire un logo de notre époque, pour le réalisme du projet. Il est compliqué de s’imaginer faire un logo d’une toute autre époque.

Le concept du logotype

L’objectif premier des jeux olympiques, après l’aspect sportif, est de transmettre, pour le pays qui accueille l’évènement, sa culture et ses progrès. Les jeux olympiques sont une manière de rayonner dans le monde.

L’un des symboles forts du Japon est l’éventail. Il est indissociable des rites rituels japonais dans la danse, l’art et le théâtre. Il est le symbole même d’une culture très ancienne qui perdure dans le temps. Le logo reprend les formes de ce symbole sous des formes épurées et minimalistes.

Le logo est aussi la représentation du rayonnement d’une ville sur le monde, représenté au centre par une étoile.

Choix typographique

Le choix typographique s’est fait autour d’une typographie moderne et lisible sur tous les supports : Montserrat. Cette typographie est inspirée des vieilles affiches et enseignes du quartier traditionnel de Montserrat à Buenos Aires. La famille de charactère a été redessinée en 2017 par Jacques Le Bailly pour rendre la typographie encore plus lisible.

La police Montserrat incarne aujourd’hui la modernité et la sobriété tout en gardant un certain caractère unique.

L’univers graphique

Dans le cadre du projet, nous devions aussi développer un ensemble de déclinaisons utiles dans la cohérence du projet.

Les badges et tickets sont graphiquement très minimalistes d’un point de vue graphique mais aussi financier. Une grande partie des déclinaisons est pensées pour utiliser le moins d’encre possible.

L’un des principaux enjeux du design d’aujourd’hui et de demain est de réduire les conséquences environnementales de nos créations. Cela passe par une adaptation dans la création qui nous force à ne mettre que l’essentiel.

Les symboles en forme de rond qui sont utilisés dans les déclinaisons nous font intuitivement penser au drapeau du Japon. Une conception en deux écritures était nécessaire pour un tel évènement.

Les affiches optent pour une approche tout aussi minimaliste que le reste des déclinaisons. J’ai décidé de mettre en avant tout autant la culture japonaise et la ville d’Osaka que les enjeux sportifs de la compétition.

Voilà pour les explications de ce projet !

Merci aux organisateurs du concours qui m’ont permis d’en découvrir beaucoup sur des sujets auxquels je n’aurais pas pensé.

Et merci à tous les votants qui m’ont permis de remporter ce concours !

Fondateur du studio Unigram, un studio de création et communication digital. Etudiant de 16 ans passionné de design graphique

Fondateur du studio Unigram, un studio de création et communication digital. Etudiant de 16 ans passionné de design graphique